contes conteurs festival contes ogresse poilue

Ogrissimo


1fred lavial et manou verilhac4

contes & bass

par Fred Lavial et manou Verilhac

Aux 1er temps du monde dieu avait fait quelques… « erreurs », ainsi etaient nés les ogres. Pour s’en debarasser, il les avait jeté a l’Est.

Mais une ogresse avait decidé de migrer jusqu’en Italie pour y vivre des jours meilleurs : il lui semblait que la famine serait moins penible au soleil.

Grand mere cachez vous, petits enfants ne restez pas seul, jeune fille ne sortez pas le soir : ..l’ogresse arrive, et elle a faim.

Elle a du poil au nez, du poil aux pattes, dans le cou, et sur les genoux mais surtout 1 gros poil dans la main. Et Ca tombe pile poil :

Un pacte est proposé a la gourmande : on t' apporte à manger et tu ne nous manges pas ! Au poil pour l'ogresse c’est un peu "mangersansbouger.fr" !

Un jour, c'est au petit  Pietrino d'amener la pitance à l'ogresse... et là ca va tout changer !

 

 

 

Dans cette histoire "à croquer" pour cordes de guitare basse et Voix, Manou VERILHAC joue de la tessiture grave de son instrument pour rythmer le propos ou créer une deuxième voix. 

Frédéric LAVIAL, emprunte aux contes de Création ou d'Avertissement, jamais grave, il tire sur ses cordes vocales et fait feu de tout poil dans un récit plutôt... poilant. 

Une adaptation italienne du petit chaperon rouge à déguster sans modération...

 

Conditions

Autonomie totale

Ouverture 4 m X 3 m

55 min

Jauge maximum 90  pers

 

OgrissimoOgrissimo (4 Mo)

Fred lavial et manou verilhacbis   7manou verilhac et fred lavial2   6manou verilhac et fred lavial3

5fred lavial et manou verilhac3   3 manou verilhac   4 fred lavial et manou verilhac 1

credit photos Lily Lavial